Bien bétonner par temps froid

Lorsque la température moyenne de l’air ne dépasse pas 5 °C pendant 24 heures consécutives.


CONSÉQUENCES 

Sur le béton à l’état frais
  •  Augmentation du temps de prise et durcissement ralenti.
  • Expansion liée au gel de l’eau et risque de fissuration.
  • Risque de formation de glace en surface.
  • Apparition de zones de faible résistance et risques d’arrachement.
Sur le béton à jeune âge
  •  Acquisition de résistance retardée et/ou diminution de la résistance finale.
  • Augmentation du délai de décoffrage.
  • Risques d’arrachement au décoffrage et d’altération de la surface.
 

    FACTEURS AGGRAVANTS

    • Vitesse du vent élevée.
    • Air sec.
     

    MESURES PRÉVENTIVES

    • Programmer le bétonnage le matin de façon à profiter du réchauffement de la journée.
    • Maintenir à une température de 5 °C la surface la plus exposée du béton.
    • Mettre en œuvre le béton dès son arrivée sur le chantier pour éviter son refroidissement.
    • Éviter tout contact du béton avec des surfaces gelées ou enneigées (sol, armatures).
    • Protéger le béton par un produit de cure.
    • Utiliser des produits de démoulage différents de ceux utilisés en été (plus riches et plus gras en produits organiques) et les protéger du froid.
    • Adapter le temps de décoffrage.

    Si malgré ces précautions, le béton a gelé, il convient de détruire les parties gelées de l’ouvrage avant de reprendre les travaux.